APPEL À COMMUNICATION / CONVOCATORIA

L’EAU DANS LES AMÉRIQUES : REGARDS CROISÉS À PARTIR DES SCIENCES SOCIALES

10 et 11 Janvier 2019

Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine (28, rue Saint-Guillaume 75007 Paris)

Ce colloque international a comme objectif d’identifier, dans une perspective comparative, l’évolution des recherches en sciences sociales sur l’eau dans les Amériques, du Sud au Nord, de valoriser les perspectives théoriques et méthodologiques qui se développent pour appréhender l’eau et de comprendre les nouveaux éclairages qu’apportent les sciences sociales sur les débats actuels sur l’eau.

Dans un premier temps, il s’agit d’analyser l’évolution du champ scientifique eau / sciences sociales et la place des travaux sur les Amériques. La réflexion articulée autour de l’eau en tant qu’objet scientifique –  ressource, service, patrimoine, bien commun, économique, environnemental ou de club – et ses enjeux particuliers, permettra de questionner les problématiques actuelles dans les Amériques.

Dans un second temps, l’objectif est de déterminer quels champs ont émergés ces dernières années, et sous quelles conditions. Il s’agit d’une part, de présenter des méthodologies et des outils d’analyse innovants, et d’autre part, d’identifier les similarités entre les cas présentés afin de dégager les spécificités propres à la région et les éléments de réflexion qu’elles offrent à la recherche internationale.

Le comité scientifique considérera les contributions de l’ensemble des disciplines des sciences sociales confondues qui présenteront des travaux inédits apportant des avancées pour la connaissance scientifique. Les communications attendues valoriseront les réflexions centrées sur les expériences alternatives dans la gestion de l’eau tout comme les nouvelles démarches de recherche scientifique (participatives, audiovisuelles, collaboratives). Plusieurs thématiques ont été préalablement identifiées afin d’orienter les propositions de communication :

-L’évolution des politiques, des techniques et des formes de distribution de l’eau

-Les enjeux de l’accès à l’eau et du droit de l’eau (pluralisme juridique, droits indigènes)

-Usages de l’eau, représentations, croyances (corps et santé, savoirs…)

-Territoires et gestion urbaine de l’eau : multiplicité des acteurs et des pratiques 

Dans la perspective de développer ou de renforcer les réseaux de recherches collectives, le comité scientifique privilégiera les propositions de communication pluridisciplinaires entre plusieurs chercheurs. À partir des propositions reçues, le comité scientifique déterminera les axes de réflexion et de discussion de chaque séance du colloque.

Les communications seront présentées en français, en espagnol ou en anglais. Pour faciliter la compréhension et les échanges, les supports visuels (powerpoints) seront en anglais. Les contributions seront remises un mois auparavant, en anglais, afin de faciliter la publication d’un ouvrage rassemblant les actes de ce colloque.

Modalités de soumission

Les chercheurs intéressés sont invités à soumettre un résumé d’une page, en anglais, français, espagnol ou portugais avant le 15 juin 2018 à eauxdesameriques.creda@gmail.com. Le ficher envoyé devra être enregistré au format .pdf sous la forme suivante : EauAmériques_Nom_Prénom.

Les intervenants acceptés par le Comité Scientifique seront prévenus au début du mois d’août et devront envoyer leurs communications avant le 1er décembre 2018.

Téléchargez l’appel complet (version française)

 


COLOQUIO INTERNACIONAL

EL AGUA EN LAS AMÉRICAS : MIRADAS CRUZADAS DESDE LAS CIENCIAS SOCIALES

10 y 11 de Enero 2019

Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine (28, rue Saint-Guillaume 75007 Paris)

Este coloquio internacional tiene como objetivo identificar, desde una perspectiva comparada, la evolución de las investigaciones en ciencias sociales sobre el agua en las Américas, del Sur al Norte, valorar las perspectivas teóricas y metodológicas existentes actualmente en el estudio del agua, y entender los nuevos enfoques que aportan las ciencias sociales en los debates sobre el agua.

En un primer lugar, se trata de analizar la evolución del campo científico agua/ciencias sociales y el aporte de las investigaciones sobre las Américas. La reflexión articulada en torno al agua vista como objeto científico – recurso, servicio, patrimonio, bien común, económico, ambiental o de club – y sus diferentes desafíos, permitirán cuestionar las problemáticas actuales en las Américas.

En un segundo lugar,  el objetivo es determinar qué campos de estudios han surgido estos últimos años, y bajo qué condiciones. Se trata, por una parte, de presentar metodologías y herramientas de análisis innovadoras, y por otra parte, de identificar las similitudes entre los casos presentados para extraer las especificidades propias a la región y los elementos de reflexión que ellas ofrecen a la investigación internacional.

El comité científico considerará las contribuciones, provenientes de cualquier disciplina de ciencias sociales que presenten investigaciones y resultados inéditos aportando avances para el conocimiento científico. Las contribuciones esperadas valoraran las reflexiones centradas sobre las experiencias alternativas en la gestión del agua tanto como nuevos procedimientos de investigación científica (participativos, audiovisual, colaborativos). Varias temáticas han sido previamente identificadas para orientar las propuestas de ponencias:

– La evolución de las políticas, de las técnicas y de las formas de distribución del agua

– Los desafíos del acceso al agua y del derecho de aguas (pluralismo jurídico, derechos indígenas)

– Usos del agua, representaciones, creencias (cuerpo y salud, saberes…)

– Territorios y gestión urbana del agua : multiplicidad de actores y de practicas

 Con el fin de desarrollar o fortalecer las redes de investigaciones colectivas, el Comité Científico privilegiará las proposiciones de comunicación pluridisciplinarias entre varios investigadores. A partir de las propuestas recibidas, el Comité Científico determinará los ejes de reflexión y de discusión de cada sesión del coloquio.

Las intervenciones serán presentadas en francés, castellano, portugués o inglés. Para facilitar la comprensión y  los intercambios, los soportes visuales (powerpoints) se presentarán en inglés. Las contribuciones serán enviadas un mes antes, en inglés, para facilitar la publicación de un libro que reunirá las actas del coloquio.

Plazos y condiciones

Los investigadores interesados están invitados a enviar un resumen de una página, en inglés, francés, castellano o portugués, antes del 15 de junio del 2018eauxdesameriques.creda@gmail.com. El documento enviado deberá ser guardado en el formato .pdf y de la siguiente forma : EauAmériques_Apellido_Nombre.

Los participantes elegidos por el Comité Científico serán avisados a principios del mes de agosto y deberán enviar sus comunicaciones antes del 1ero de diciembre del 2018.

Descargar la convocatoria completa (en castellano)

Chloé Nicolas-Artero​, pour le comité d’organisation​

Workshop et conférence finale du programme BlueGrass, Sao Paulo, 6 -10 novembre 2017

Par Jérémy Robert (IFEA)

Le 4ème workshop et la conférence finale du programme BlueGrass se sont tenus à Sao Paulo, au Brésil, en novembre 2017. Cet événement a permis un travail de synthèse à partir des études de cas ainsi qu’une réflexion sur l’intérêt de la mise en œuvre de l’analyse des coalitions d’acteurs multiniveaux. Les discussions ont mis en évidence les enjeux (et les difficultés) de la comparaison et l’intérêt d’une analyse fine des conflits et des jeux d’acteurs pour saisir la complexité des changements politiques. Elles ont permis de définir des axes de réflexion transversaux avec l’objectif de valoriser les résultats des recherches dans une série de publications collectives : les hydrocracies locales, l’émergence et l’institutionnalisation des politiques environnementales, le rôle des experts ou encore le gouvernement des minorités et l’activisme.

Cette réunion des chercheurs du programme a été aussi l’opportunité d’un échange avec le public dans le cadre d’une conférence donnée par Bernard Barraqué sur les « Conflits de l’eau dans les Amériques. Une approche comparative », suivies des interventions d’Ana Paula Fracalanza et Patrick Laigneau sur les conflits et des politiques de l’eau dans le contexte brésilien. La semaine de travail s’est conclue par une visite de l’usine de traitement de l’eau de San Lorenzo accompagnée par les ingénieurs de la SABESP (opérateur à Sao Paulo).

Cette semaine d’échange a clôturé 4 années de recherche sur les conflits et les politiques de l’eau dans les villes d’Amériques. Elle n’est cependant qu’une étape supplémentaire dans le processus collectif – interdisciplinaire et international – de réflexion et de production de connaissance sur les enjeux de l’eau, et qui continue de fournir des perspectives nombreuses et stimulantes.

 

De los conflictos a las políticas: una mirada a la cuestión ambiental

Audio de la conferencia- debate como parte del « Tercer workshop internacional del programa ANR BLUEGRASS – Lima (Perú), 2016

Conferencia magistral: Anthony Bebbington (Clarck University) 00:1345:01
Comentarios:
José de Echave (CooperAcción) 00:4501:06
Pedro Jacobi (USP) 01:07 – 01: 27
Franck Poupeau (UMI IGlobes / Univ. Arizona) 01: 28 – 01:51

Moderación: Jérémy Robert (IFEA), Claude Le Gouill (UMI IGlobes)

Organización: Instituto Francés de Estudios Andinos y UMI IGlobes (Proyecto BLUEGRASS)
Con el apoyo de: Vicerectorado de investigación y Departamento de Ciencias sociales de la Pontificia Universidad Católica del Perú

Descripción Conferencia- Debate: http://www.ifea.org.pe/eventos/peru/pdf/conferencia-workshop.pdf

Programa final workshop: programa-final

afich3

Tercer Workshop internacional BLUEGRASS– Lima (Perú), 2016

Las luchas por « el oro azul »: Desde las movilizaciones locales por el agua hasta la internacionalización de las políticas medioambientales

Desde el Miércoles 15 al sábado 18 de junio 2016 (evento cerrado)

Lugar: Lima, Perú (PUCP y Centro Cultural de la PUCP)

Con el apoyo del Vicerrectorado de Investigación y del Departamento de Ciencias Sociales de la PUCP

PRESENTACIÓN

Este tercer workshop tiene como principal objetivo la presentación de los resultados de los análisis de las coaliciones multiniveles en cada caso de conflicto. Estos resultados serán la base de una reflexión sistemática y comparativa de los mecanismos, configuraciones y agentes involucrados en la producción de las políticas relacionadas a la gestión del agua. Los intercambios llevarán a la definición de los tratamientos más pertinentes para el análisis de las coaliciones multiniveles con el objetivo de pasar de los casos específicos a una reflexión más general sobre las políticas públicas. Un segundo objetivo será de avanzar en la reflexión sobre la circulación de los modelos, saberes y normas internacionales en cada país estudiado.

Una conferencia debate « De los conflictos a las políticas: una mirada a la cuestión ambiental », abierta al público clausurara el workshop, abriendo la discusión con una mirada más amplia de los conflictos y de las políticas ambientales.

marcha-agua2

Descargar programa workshop

BlueGrass

Le carnet BlueGrass a pour objectif de présenter et de rendre compte de résultats d’un programme de recherche ANR intitulé : Les luttes pour « l’or bleu » : des mobilisations locales pour l’eau à l’internationalisation des politiques environnementales. Une analyse multi-niveaux. Recherche menée en Bolivie, Brésil, Colombie, États-Unis, Mexique et Pérou. La thématique du carnet est la suivante : l’eau est une des ressources les plus précieuses d’aujourd’hui et de demain. Si elle s’est avérée le plus souvent un vecteur de coopération entre des acteurs très divers, la plupart des observateurs s’accordent désormais à dire que les conflits environnementaux autour de sa gestion devraient se durcir et entraîner des risques importants d’agitation politique et sociale dans les grandes villes du Sud et du Nord. Les tendances préoccupantes se manifestent par des phénomènes aussi diversifiés que les sécheresses et les inondations, une volatilité accrue dans la disponibilité de la ressource, la fonte des glaciers, ou encore la pollution de la ressource due aux rejets industriels, à l’agriculture intensive et à l’absence d’assainissement adéquat. Cependant, la manière exacte dont la montée des défis environnementaux renforce et/ou modifie les conflits traditionnels autour de l’eau a reçu remarquablement peu d’attention. Il faut en partie l’attribuer à un biais techniciste qui conduit les analystes à se focaliser sur l’identification des « bonnes pratiques » et sur les efforts de régulation conjoint entre les multiples « parties prenantes », plutôt que de reconnaître la prévalence et la normalité des tensions, elles-mêmes largement évolutives.

Par contraste, le projet BLUEGRASS se propose de comprendre la logique changeante des conflits hydriques face à de nouveaux défis environnementaux, à l’intersection de deux processus : le changement climatique et les dynamiques urbaines. Pour mener cette tâche à bien, il entend plus particulièrement analyser les aléas de l’exportation du « modèle français » et de ses deux dimensions essentielles (une gestion à l’échelle du bassin versant et la promotion du secteur privé pour minimiser les externalités environnementales) dans les Amériques.

La recherche se focalisera sur la manière dont les problèmes environnementaux sont socialement perçus et construits, mais aussi stratégiquement appropriés et utilisés par une large variété d’acteurs. Les études de cas incluront des villes et leur région rurale environnante, dans l’ouest des États-Unis, au Mexique, en Colombie, en Bolivie, au Pérou et au Brésil. Ce dernier pays fera l’objet d’une attention particulière, car le projet s’insère dans le cadre d’un accord bilatéral entre l’ANR et la FAPESP. D’un point de vue méthodologique et théorique, cette proposition comparative comptant un nombre réduit de cas entend mettre en lumière les interactions entre différentes coalitions multi-niveaux, en analysant à la fois la fabrication d’un modèle global, les appropriations et les réactions nationales diverses à ces modèles, et la dynamique des conflits locaux. Le projet s’attachera également à souligner les interactions entre les problématiques rurales et urbaines, et à documenter la persistance des tensions entre les villes et leurs périphéries.